Rechercher

Passion chevron et zellige

Certains se demanderont si j'étais en train de faire un attaque au moment d'écrire le titre de mon article, d'autres comprendront très bien. Quoi qu'il en soit, je m'adresse à tous : explications pour certains, lèche-vitrine virtuel supplémentaire pour d'autres, je vous parle aujourd'hui de tendances en matière de carrelage (mural) !

Un type de pose : les chevrons

Pose droite, pose en diagonale, pose décalée, ... Le rendu d'un carrelage (ou d'un parquet) diffèrera d'un autre selon la façon dont vous l'avez posé. Aujourd'hui, je souhaitais vous parler de la pose en chevron, aussi dite "en bâtons rompus", qui n'a jamais vraiment été passée de mode grâce aux magnifiques parquets posés de cette manière, mais qui revient en force actuellement dans le choix de pose de carrelages.


Aucune idée du rendu de cette pose ? Voici de quoi visualiser :


Vous adorez et vous souhaitez la reproduire chez vous ? Les choses vont se corser au moment de déterminer comment démarrer la pose. À mon stade, je ne pourrai vous parler en connaissance de cause que d'une seule étape (mais non des moindres !!) : le calepinage.


Le calepinage (=la reproduction sur plan de l'assemblage que vous comptez réaliser) est une étape à ne pas manquer avant de se lancer dans la pose d'un carrelage. Non seulement parce qu'il vous permet de visualiser le rendu esthétique de ce que vous aviez en tête (cela pourrait vous éviter des déceptions !) mais également les découpes que vous allez devoir faire. Attention, concernant ce deuxième point, à moins de pouvoir faire votre dessin à très grande échelle, des imprécisions de quelques millimètres vous feront dévier de la parfaite réalité, mais vous aurez tout de même un rendu tout à fait réaliste et une bonne idée des découpes approximatives à réaliser. Ce calepinage est aussi un bon moyen de s'entrainer avant la pose sur le support. Et dans le cas d'une pose en chevron, comment vous dire ... un peu d'entrainement n'est pas du luxe ! ;-)


Dans le cadre de mes cours, il nous a été demandé de réaliser divers calepinages muraux, dont un de notre choix. Pas de suspense sur celui que j'ai choisi, bien entendu ! :-) Après mon propre entrainement, je vais donc pouvoir vous guider en vous expliquant ma façon de faire pour dessiner ce petit casse-tête.


Si, pour une pose droite sur un mur, on choisit souvent le plafond ou le sol (ou encore l'arrête du meuble au-dessus duquel on souhaite placer du carrelage) comme premier repère, pour commencer avec un carrelage entier ; cette méthode ne sera pas la plus simple (à mon sens, confirmé par mon prof) pour une pose en chevron. Voici les étapes que j'ai réalisées pour déterminer où et comment placer le premier carrelage :

  1. Le point de départ : puisqu'il faut bien trancher sur l'endroit où commencer, dans mon cas (mur entier à recouvrir), j'ai choisi la hauteur moyenne de vue d'une personne debout (environs 1m60). J'ai donc tracé une très légère ligne horizontale repère à cette hauteur.

  2. L'inclinaison : vous aurez remarqué que dans ce type de pose, aucun carrelage n'est posé de manière parallèle au sol/aux murs, mais plutôt à 45 degrés. Pour reproduire ce degré d'inclinaison, j'ai donc tracé une diagonale traversant ma pièce.

  3. Le traçage du 1er carrelage : la ligne de repère horizontale et la diagonale se croisent en un point. À partir de ce point, j'ai donc tracé, en suivant la diagonale (et vers le bas, dans mon cas), la longueur du carrelage. J'en ai ensuite tracé la largeur, bien sûr de façon perpendiculaire à la longueur. La première moitié du carrelage était donc tracée, deux traits de plus pour former un rectangle et le premier carrelage était tracé !

Finalement, après le dessin de ce premier carrelage, le plus dur est fait ! La suite, c'est un jeu de Tetris sur base de la largeur du carrelage et de perpendiculaires.

Un type de revêtement : les zelliges

Vous aussi, vous avez craqué sur la photo utilisée au début de l'article pour l'exemple version "carrelage mural" d'une pose en chevron ? Et bien si vous ne le saviez pas encore, sachez que votre cœur de déco addict bat désormais pour le ZELLIGE ! Autant dans les salles de bains que dans les cuisines, ce revêtement parfaitement imparfait (puisque légèrement irrégulier) est une petite pépite qui vous permet de donner du cachet à un(/à une portion de) mur. Certains vous diront qu'il peut également être posé au sol, d'autres vous le déconseilleront, notamment vis-à-vis des risques de coups sur l'émail et de l'usure de celui-ci, mais c'est à vous de voir !


Ces carreaux de faïence colorés d'origine marocaine se répandent de plus en plus dans nos intérieurs, il est d'ailleurs très probable que vous en ayez déjà vu passer sur Instagram, Pinterest ou dans vos magazines déco préférés. Leur irrégularité engendre une réverbération toute particulière de la lumière, et c'est là tout leur charme ! Ils existent également sous forme carrée, généralement disposés de façon droite, et c'est tout aussi canon !

Bref, en optant pour les zelliges et la pose en chevron en ce moment, une chose est sûre : vous ne ferez pas de "fashion faux pas" ! :-)